En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici.

MBA

 

ATTENTION ! Le MBA est fermé depuis le 1er avril 2015

Dans une perspective de développement culturel et touristique du territoire, la Ville de Dunkerque s’est engagée dans une réflexion sur la redynamisation et l’attractivité de son offre culturelle. Les grandes orientations de ce projet ont été officiellement présentées le 25 mars 2015. Elles dessinent de nouvelles perspectives de travail pour les musées dunkerquois.
Parmi les futurs pôles affirmés comme fers de lance de l’offre culturelle dunkerquoise, le pôle muséal Ville-Port regroupera le futur site du musée des Beaux-Arts et le Musée portuaire dans le quartier dit de la « Citadelle » (sites actuels de l’entrepôt des tabacs et du bâtiment ex-Ocean Link, propriétés de la Communauté urbaine de Dunkerque)
L’équipe des musées s’est donc immédiatement engagée dans la redéfinition des projets de ses établissements avec pour conséquence immédiate la fermeture du musée des Beaux-Arts depuis le 1er avril 2015 dans l’optique du déménagement de ses collections au printemps 2016

L’équipe s’active en coulisses pour mener à bien trois missions :

→ récolement et préparation du déménagement 
Comme tous les musées labellisés « musée de France », le musée des Beaux-Arts est tenu de poursuivre le récolement de ses collections en 2015. Sur 24 000 œuvres et objets conservés par le musée, près de 18 000 sont encore à recenser. Le conditionnement des œuvres et objets en vue du déménagement contribuera à leur assurer une meilleure conservation et facilitera le récolement ultérieur.

→ échanges autour du projet « pôle muséal Ville-Port »

Prémices d’un projet d’envergure, ces premiers échanges déterminent les conditions de réussite du projet, la méthodologie de travail et le rôle de chacun. Des questions de fond autant que de forme sont soulevées : gouvernance, cohabitation ou imbrication des projets, analyse et mise en perspective des collections, définition d’un projet scientifique et culturel, étude d’aménagement des espaces…

→ organisation d’expositions d’accrochages « hors les murs »
Quelques accrochages hors les murs sont d’ores et déjà programmés et permettent de faire rayonner les collections du musée sur le territoire :

Ces projets « hors les murs » permettent à la direction des musées d’animer et d’impliquer son réseau de partenaires. Au fil des mois, de nouveaux projets verront le jour dans des lieux attendus ou insolites.

Histoire du musée

Dans la continuité des voyages scientifiques et de la philosophie des Lumières du XVIIIe siècle, la France voit émerger sous la Révolution des musées encyclopédiques à vocation pédagogique et accessibles à tous.
C’est dans ce contexte que naît le MBA.
En 1829, la municipalité de Dunkerque appelle à la « générosité des amateurs, naturalistes et autres » afin de rassembler des objets pour créer un musée. Le noyau de cette première collection, qui trouve refuge dans la remise de la bibliothèque, est composé d’animaux naturalisés et d’objets divers. À l’initiative de Benjamin Morel, personnalité influente, un « musée communal » est créé en 1838. La saisie révolutionnaire de l’abbaye de Saint-Winoc à Bergues, soit 76 tableaux essentiellement flamands, constitue le second pôle des collections. B. Morel entreprend des démarches avec l’Etat pour obtenir des dépôts qui perdureront jusque dans les années 1970 : parmi les plus marquants Le Port de Dunkerque de Eugène Isabey en 1933 et la momie dorée provenant du site égyptien Antinoé en 1906. Toujours en 1838, le maire François Gourdin sollicite les capitaines au long cours afin qu’ils rapportent des Colonies étrangères des « objets exotiques ». Marins, négociants, érudits et habitants ainsi que militaires et administrateurs coloniaux procèdent à des dons et envois d’Afrique, d’Amériques ou d’Asie.
En 1841, sont inaugurées les premières salles du musée, au Palais de Justice. Des peintures, principalement d’Europe du Nord, sont acquises, renforcées rapidement par d’autres œuvres provenant de l’église Saint-Eloi et par des lots d’outils et instruments de navigation ainsi que des maquettes de bateau. Au décès de B. Morel en 1860, la ville acquiert sa propriété et y construit en 1877 le « Musée-bibliothèque » devenu indispensable pour accueillir les collections qui ne cessent de s’accroître : dons entre 1850 et 1882 des négociants Théodore et Alphonse Bray ; legs « Coffyn » en 1887 et « Joffroy » en 1898.
En 1911, le musée connaît quelques aménagements et reçoit son dernier legs important avant les années 1980, un ensemble d’objets asiatiques par Sophie Angellier-Beck, fille d’un armateur dunkerquois.
Lors des deux guerres mondiales, les collections sont évacuées en partie. Bombardé en mai 1940 et gravement endommagé, le musée doit fermer. En 1955, un lieu d’exposition provisoire est aménagé dans la bibliothèque en attendant la construction de l’actuel bâtiment inauguré le 15 octobre 1973.



Les collections

Riche d’un important ensemble de peinture flamande, hollandaise, française et italienne du XVIeme au XIXeme siècle, d’un fonds de plus de 10.000 spécimens d’histoire naturelle, de nombreuses pièces d’arts décoratifs et d’archéologie, dont une rare momie recouverte de feuilles d’or, de collections d’histoire locale et régionale et de plus de 3.000 objets venus de tous les continents, le musée des Beaux-Arts surprend par son éclectisme.


Dans l'attente de l'ouverture du futur musée, les collections continueront partiellement à rayonner sur le territoire par le biais d'accrochages et expositions hors les murs organisés en lien avec le réseau de partenaires du musée. Pour plus d’informations sur les projets hors les murs en cours ou à venir, consultez la partie « les expositions ».


Quelques œuvres maîtresse de la collection visibles ici


Contacts


Direction des musées par intérim
Sophie Warlop
Secrétariat : 03 28 59 21 65
musee@remove-this.ville-dunkerque.fr


Direction administrative et financière
Hélène Casteleyn


Equipe scientifique et suivi des collections
Responsable : Sophie Warlop
Collections d’arts graphiques et histoire locale : Myriam Morlion
Collections d’objets : Claude Steen
Régie des œuvres : Pauline Lucas
Gestion documentaire : Rodolphe Vandezande
Gestion bibliothèque - audiothèque : Edvin Tapio


Département Art et Médiation
Responsable : Richard Schotte
Suivi de la programmation évènementielle : Maggy Minne
Chargée des publics spécifiques : Juliette Nardella
Chargée de médiation et des publics scolaires : Cathy Christiaen
Service des réservations : Mémona Mahamoud et Sandrine Drieux


Communication et relations extérieures
Nejma Djellouli


Equipe technique
Responsable : Serge Martres


Les adresses mail se forment de la façon suivante :
prénom.nom@ville-dunkerque.fr

Imprimer la page

En cours au MBA