Le jardin de sculptures a été conçu par le paysagiste Gilbert Samel (1933), associé au sculpteur Pierre Zvenigorodsky (1938). Il est achevé en 1979, avant la construction du musée qui intervient entre 1979 et 1982. Véritable architecture-sculpture, on doit ce bâtiment à l’architecte Jean Willerval (1924-1996).

 

Situé sur l’emplacement d’anciens bastions, entre le canal exutoire et les chantiers de construction navale de Dunkerque, le jardin de sculptures, plus qu’un simple espace de promenade, est un parcours de sculptures réunissant les créations d’artistes venant d’horizons différents. Quatre hectares de collines verdoyantes et de formes arrondies ont été modelés, afin de rappeler les mouvements des dunes et du vent. Deux miroirs d’eau affleurent au cœur d’une flore dominée par les saules, les oyats et autres genêts.

 

Quatre hectares de collines verdoyantes et de formes arrondies ont été modelés, afin de rappeler les mouvements des dunes et du vent. Deux miroirs d’eau affleurent au cœur d’une flore dominée par les saules, les oyats et autres genêts.

 

Gilbert Samel a utilisé les déblais des Chantiers de France voisin pour créer des volumes sculptés de courbes complexes. La ligne droite est proscrite. Le minéral, le végétal et le métal alternent au gré des perspectives, soit pour contraster avec l’environnement soit pour le souligner. La promenade est rythmée par ce rapport entre les matériaux et les formes.